Confinement des élèves à Tica vu par un officier élève

Maintenant plusieurs mois que la pandémie Coronavirus connue sous le nom COVID19 sévit à travers le monde, en y imposant un rythme de vie autre que le normal, allant de la restriction locale voir nationale, jusqu’à la suspension d’importantes activités. L’ampleur de ce fléau international a désormais atteint l’ENVR TICA de la Guinée-Équatoriale, entrainant ainsi la suspension temporaire des cours par mesure de précaution, après une décision des autorités équato-guinéennes.
En effet, dans le but d’empêcher ce fléau au mode de transmission redoutable et presque inévitable en société de se répandre, des règles d’hygiènes corporelles, de communications et de restrictions diverses ont été prescrites durant cette période de « confinement ». Les stagiaires devront obligatoirement rester dans l’enceinte de l’école, dans leurs bâtiments et dans leurs chambres. Les activités de masse de plus de dix personnes, tel que les rassemblements, séminaires et cours, etc… sont suspendus jusqu’à nouvel ordre. Les déplacements en groupe sont interdits et une distance minimum de deux mètres entre les stagiaires est à respecter au sein de l’école. Pour la mise en exergue de ces différentes mesures, les stagiaires ont reçu des kits d’hygiènes, des masques respiratoires et de l’eau minérale supplémentaire.  «  En se protégeant soi-même  on protège aussi les autres » tel est en effet le message qu’a bien voulu divulguer l’administration navale aux stagiaires présents sur le site ; et seul le strict respect de ces règles parviendra à limiter les dégâts causés par ce virus dont les victimes s’expriment aujourd’hui en milliers.

EV1 KONE Mohamed (RCI)