A propos de Nous

Un peu d’histoire

La création de l’école nationale à vocation régionale (ENVR) de Tica est l’aboutissement de la décision de coopération militaire entre la Guinée Equatoriale et la France initiée dans les années 2008-2009. La première étape de cet ambitieux programme sera la formation des futurs instructeurs   équatoguinéens en France (officiers et sous-officiers).

A partir de 2010, la première école navale sera implantée à Bata dans un quartier militaire en coexistant avec d’autres unités militaires. Le président Teodoro Obiang Nguema décide alors l’implantation d’une nouvelle école sur un site vierge : ce sera dans la région du village de Tica au nord de la Guinée Equatoriale et à moins d’une quinzaine de kilomètres de la frontière (Rio campo) avec le Cameroun.

Les premières promotions d’élèves entreront dans l’ENVR de Tica à partir d’avril 2017.

L’école aujourd’hui et nos ambitions

L’ENVR de Tica accueille aujourd’hui plus de 120 élèves par an répartis sur cinq cours : une école d’application pour officiers de marine branche surface/passerelle, quatre cours pour officiers mariniers : navigateur, mécanicien, guetteur de la flotte et manœuvrier. L’ensemble des élèves provient d’une vingtaine de pays africains. L’ensemble des cours est dispensé en français et les diplômes délivrés sont attribués en accord entre la partie Équato-guinéenne et la partie française.

Les challenges d’aujourd’hui et de demain sont nombreux et alimentent le quotidien de la coopération française avec par exemple la création d’un partiel sécurité pour l’apprentissage pratique de la lutte contre les incendies et les voies d’eau, le développement des capacités pour l’entretien de la forme physique ainsi que de l’esprit d’équipage (parcours sportif, salle de sport)…

                                                                                                         Capitaine de frégate Bruno Delannoy

Capitaine de frégate Bruno Delannoy

Dans cette rubrique